Publicités

C’est le président de la république Jovenel Moïse qui en fait l’annonce en marge d’une visite ce Jeudi 13 Février a l’hôpital de la communauté Haïtienne de Frères, Pétion-Ville. Fermé depuis 4 mois, les patients auront le privillège de revoir les hommes en blouse blanche. Cet hôpital comme bien d’autre de la région métropolitaine de Port-au-Prince fait face a d’enormes difficultés. Des grèves a répétitition, des manquements en intrants et des infrastructures adaptés pour mieux servir les citoyens.

Confronté à des problèmes financiers, l’HCH qui fut construit grâce à des dons d’humanitaires haïtiens pour répondre aux besoins de la communauté surtout pétionvilloise, l’hôpital est divisé en deux parties. Une partie qui s’occupe de la médecine communautaire, recevant à moindre coût les patients à petite bourse de la zone. L’autre partie est privée, donc plus chère. Accopagné du premier ministre Jean Michel Lapin, de la ministre de la santé publique, Marie Greta Roy Clément et d’autres officiels du gouvernement, le chef de l’etat informe que des dipositions seront prises pour faciliter la reprise des activités sanitaires dans ce centre hospitalier.

” J’ai visité les locaux de l’Hôpital de la Communauté Haïtienne, fermé depuis plus de 4 mois. En vue d’aider à sa réouverture, le Gouvernement a déjà mobilisé une enveloppe de 40 millions de gourdes pour le fonctionnement de cette institution sanitaire utile à la population ” twitte le chef de l’etat.

Les hopitaux du pays fonctionnent dans un etat lamentable. L’hopital de l’Université d’Etat d’Haiti, le plus grand centre hospitalier du pays necessite lui aussi une opération coup de poing.

 

Publicités