Hits: 0

Décidément rien ne va plus pour les migrants haïtiens désireux de fouler le sol dominicain illégalement.

Dans le cadre d’un plan mis sur pied par les autorités dominicaines chargées de veiller les lignes frontalières liant la République Dominicaine et Haïti, une opération anti-retour a été instituée le 27 décembre 2018 par les Membres du Corps Spécialisé de Sécurité Frontalière Terrestre (CESFRONT) secondés par des renforts militaires. Depuis, 3.767 haïtiens ont été arrêtés et refoulés en Haïti.

Selon les informations fournies par le ministère de la défense de la République Dominicaine, ces haïtiens ont été déjà en République Dominicaine, mais ils étaient venus passer la fête de Noël avec leur famille et décident de retourner illégalement en terre voisine.

Toujours selon les chiffres divulgués par les responsables dominicains, des marchandises en provenance d’Haïti ont été saisies par les militaires, tels que 450 kg de sucre à travers 18 sacs dont 25 kg chacun, 4 kg de stupéfiants, 6.8 tonnes d’aile, 2166 cartouches, un camion, une fourgonnette, 35 motos et 10 parquets de cigarettes ont été séquestrés par les militaires.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.