L’année 2019 s’annonce mal pour les tenants du pouvoir actuel. Après le vote conte la légitimité du président Du Venezuela Nicolas Maduro, les élections pour renouveler le parlement cet année, jusque-là contestée par une frange importante la population haïtienne et de l’Opposition, l’heure est maintenant à la gestion du pays.

 

Ainsi, de la turbulence des chefs de gangs qui refusent tout compromis et semblent déterminé à s’affranchir de la tutelle de leurs zone , se sont greffées deux crises majeures l’une communautaire et l’autre sociale.

 

Nombreux sont les observateurs de la scène politique haïtienne qui s’accordent à dire qu’il y a un machiavélique plan en marche, consistant à endormir les Haïtiens avec la crise actuelle et prouver à la face du monde que les autorités d’Haïti sont incapables de gouverner . Alors, il faut encourager l’autonomie de toutes les régions.
Aujourd’hui, pour des intérêts géopolitiques inavoués de certaines puissances extérieures, en complicité avec certaines autorités nationales, on a créé de toutes pièces un conflit. Il est une pure création des puissances qui veulent nous diviser pour atteindre leurs objectifs, qui sont entre autres permettre à la minorité de s’affranchir de la domination noire, de s’accaparer de l’immense richesse d’Haïti et de réaliser levieux projet colonial.
Comme si cette gravissime et récurrente crise sécuritaire ne suffisait pas, nous voici enliser dans une autre tout aussi grave qui est la crise sociale.Cette dernière est sans précédent parce qu’elle touche tous les secteurs et a poussé les travailleurs à agir.

En tirant les leçons de toutes ces crises, le Président de la République a désormais deux options : convier toutes les intelligences de quelques bords sociopolitiques qu’elles soient, autour d’Haïti, ou laisser la situation se dégrader davantage avec le risque d’une noyadecollective.

 

Robinson, JEROME

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.