Publicités
Richmond Johnson 4 février 2019

 

Après s’être autoproclamé président de la République Bolivarienne et bénéficie le support avéré des dirigeants de la maison blanche des États-Unis, Juan Guaido président du parlement vénézuélien est officiellement reconnu par un groupe de dix pays européens dont la France, l’Allemagne, l’Espagne du Royaume-Uni, les Pays-Bas le Portugal, la Suède, le Danemark et la Lituanie.

 

Pour répondre à cette situation, les dirigeants de la Russie, l’un des principaux alliés indéfectibles au pays Vénézuela ont réagit ce lundi 4 février 2019 pour renouveler leur position par rapport à ce qui se passe actuellement au Vénézuela. Dans un entretien accordé à une radio internationale rapporté par L’AFP, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a haussé le ton en qualifiant de tentative d’ingérence les démarches des 10 pays européens et les États-Unis visant à légitimer la présidence auto-proclamée du président du parlement vénézuélien Juan Guaido.” Nous percevons les tentatives de légitimer l’usurpation du pouvoir comme une ingérence directe et indirecte dans les affaires internes du Vénézuela”, a martelé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

 

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils