Publicités
Richmond Johnson 1 février 2019

 

Ce jeudi 31 janvier 2019 depuis vers les onze heures du matin, tous les yeux étaient rivés sur la Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux Administratif qui avait promis de rendre public un premier rapport partiel sur la gestion des Fonds du PétroCaribe. Et comme c’était promis, le président de la plus haute instance en matière du contentieux administratif du pays a remis au président du sénat de la République, Carl-Murat Cantave un rapport inachevé des travaux effectués pendant la date où il a avait reçu les deux rapports d’enquête de la commission éthique anti-corruption du sénat présidé respectivement par les sénateurs Youri Latortue et Evalière Beauplan.

 

Réagissant après la publication du rapport partiel et incomplet de la cour des comptes, le coordonnateur national du parti UnirHaiti, Jean Clarens Renois sans langue de bois a fait savoir que les informations fournies par la cour dans ses travaux d’audition montrent à clair que le dossier du PétroCaribe est un complot impardonnable des dirigeants haïtiens contre le peuple. “Le rapport encore incomplet de la Cour des Comptes révèle un vaste réseau de corruption. Sans doute le plus important de tous les temps ! Les informations donnent le tournis. C’est un complot impardonnable de dirigeants de l’Etat contre le peuple.” a fustigé Clarens Renois.

 

Dans ce rapport, les enquêteurs chargés de mener les multiples recherches durant le temps fixé pour mener à bien les travaux ont indexés les noms des firmes et des entreprises qui ont signé des contrats avec l’État haïtien et qui n’ont pas pu honorer le pacte signé soit en partie ou en entier.

 

Mais la cour des comptes a fait mention dans son premier rapport inachevé de trois types d’irrégularités retrouvées dont ; irrégularités administratives; irrégularités réglementaires et aux bonnes pratiques de gestion et irrégularités ayant causé des préjudices au projet et à la communauté.

 

Actuellement, le rapport est entre les mains du président de la commission éthique anti-corruption du sénat, le sénateur Youri Latortue.

 

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils