Braquages en serie

En dépit de la pénurie de carburant constatée dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, tout le gratin des amants du 7ème art était présent pour participer à la grande première du film 《Braquages en série 》réalisé par Valéry Numa. Comme disait le vieil adage 《moun yo te abiye pou tout kòb yo》. Les locaux du Parc Historique de la Canne à sucre étaient farci de beau monde.

Partant des personnalités politiques de la Trempe de Evans Paul, Nesmy Manigat, ceux du monde médiatique et d’autres secteurs clés de la vie nationale. Ben! Cela va sans dire que le coup de marketing était forcené. Valéry Numa , réalisateur de son état, journaliste renommé, a remporté la pactole, côté mobilisation surtout.

La grande première de Braquages en série était truffé de manquement au niveau de l’organisation et la planification. Environ 3000 spectateurs étaient présents alors que les chaises n’ont pas été aussi nombreuses. Finalement, aux alentours de 7h40, la grande première s’ouvre à travers une présentation de 5 minutes d’une salle de cinéma qui touche la modernité.

Le film Braquages en série met en vedette le chanteur T-Jo Zenny avec la participation de Junior Rigolo, Alysha Morency, Manfred Marcelin, Farah Mars, et Evens Jean.

Ce long métrage raconte l’histoire de deux couples qui se sont résolus à faire du braquage leur quotidien. Le film est marqué de beaucoup de scènes hilarantes. Sans conteste, en marge de la projection plusieurs spectateurs ont exprimé leur griefs sur fonds de chuchotements. 《Il n’y a pas eu de Braquages tout au long du film》, tempête une quinquagénaire qui semble maîtriser toutes les facettes du 7ème art.

Certains diraient peut-être que le journaliste de renom Valéry Numa a pris le risque de réaliser un long métrage dans un pays où les salles de cinéma n’y sont plus. Par contre d’autres plus virulents, vous diront que certaines faiblesses ont été visibles. Du nombre, des raccords mal appropriés et des séquences mal choisies. De surcroît, la projection était interrompue pour des raisons jusqu’ici inconnues.

En tout cas, des cinéphiles sont sortis satisfaits de cette grande première qui a duré environ 90 minutes. “Braquages en série” sera à l’affiche au Cap-haïtien les 20 et 21 Avril , puis chez les soeurs Salésiennes à carrefour le 5 mai 2019.

 

Banacheca Pierre


 

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.