Pour s’attacher les services de Philippe Coutinho, le FC Barcelone a décidé de sortir le chéquier en proposant 150 millions d’euros à Liverpool. Souhaitant rapidement boucler cette opération, le club espagnol espère pouvoir officialiser l’arrivée du Brésilien ce dimanche.

Le feuilleton de ce mercato d’hiver se poursuit ! Retenu par Liverpool contre son gré l’été dernier, le milieu offensif Philippe Coutinho est toujours courtisé par le FC Barcelone. Après la bourde de Nike, qui a annoncé la signature du Brésilien chez les Blaugrana (voir article ici), l’offre du club espagnol a été dévoilée ce mardi. Le Barça offre 150 M€ pour Coutinho En effet, le quotidien catalan El Mundo Deportivo assure que l’actuel leader de la Liga est passé à l’offensive sur le dossier Coutinho en réalisant une offre monstrueuse. Pour convaincre Liverpool de céder son maître à jouer, le Barça a proposé 110 millions d’euros, plus 40 millions d’euros de bonus éventuels. Mais cette proposition sera-t-elle suffisante ? Ce n’est pas sûr… Agacés par la bourde réalisée par Nike, les Reds pourraient se montrer gourmands en réclamant un total de 180 millions d’euros selon la radio ibérique Onda Cero. De son côté, le Barça semble déterminé à boucler cette opération en janvier et un accord paraît de plus en plus proche sur ce dossier. –

Une officialisation dimanche ? Toujours d’après les informations d’El Mundo Deportivo, les dirigeants barcelonais aimeraient d’ailleurs officialiser l’arrivée de Coutinho dès ce dimanche après le match en Liga contre Levante. Mais avec les négociations acharnées en cours avec Liverpool, ce feuilleton pourrait encore durer plusieurs semaines. Le FC Barcelone va devoir se montrer convaincant et patient pour s’offrir l’international auriverde –

Source: Maxifoot

 

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.