Nous sommes tous des êtres en proie à des sentiments profonds ; des sentiments qui nous rendent le plus souvent, vulnérables. Des sentiments qui exclurent du monde extérieur pour nous piéger à l’intérieur de nous même. Alors commencent à jaillir de nos âmes, des larmes de douleur, des larmes de désespoir ; des larmes qui nous allègent nos esprits.

Mais savez vous qu’une demi heure de lecture d’un vrai livre peut rendre ces larmes plus précieux qu’elles en a l’air ?

Ça je le sais. Et je partage avec vous.

Hier, je me sentais préoccupé. Ma tête sombrait. Je voulais trouver quelque chose pour soulager mon esprit. Je commençais à me sentir mal. J’ai alors recherché. Je suis tombé sur un ouvrage du poète haïtien Selmy Accilien : Et tu m’as dit.

C’était comme un plat savoureux. Je ne pouvais pas laisser le livre. Les mots qu’il contient me transperçaient. On dirait que le poète savait de quoi je souffrais. A mesure que je lisais, les mots me soulageaient comme une mère le fait pour son enfant.

Dans un poème, il y a toujours un secret.

La vie est une poétesse qui nous charme,

peu après, nous repousse furieusement.

Selmy peint ses vers avec une grâce et d’une vive couleur qui nous transporte dans un autre monde. Un monde où les sentiments sacrés vivent en co-locataires, un monde merveilleux où la magie des mots ausculte les âmes.

Vivre n’est pas facile pour le poète. Il traduit ses sentiments ; laissant libre cours à ses chagrins.

Je suis la colombe

Qui a étendu ses ailes blanches

Sous les pluies houleuses

Celle qui virevoltait bec pointu

Pieds poussiéreux

En quête d’une utopie creusée dans le vide.

La poesie de Selmy Accilien est une poésie faite de grâce et de gaieté.

J’étais dans l’espace

Personne ne m’a vu

Le soleil a bâillé de fatigue

Les chérubins ont crié la faim

Dans mon coeur

Et le noir m’a serré la main.

Je marchais pieds nus

Tête bien voilée dans la grotte

Pour panser les lésions de solitude

Pour donner sens aux belles chansons

De la rosée blanche et noire

Pour mesurer les longues tresses d’aquilon

Dans la cérémonie des mers sauvages.[…]

Et tu m’as dit du jeune poète Selmy Accilien est l’œuvre d’un magicien de mots. Le poète nous tient en haleine ; nous captive par ses verbes chauds et ses images soignées.

Bien que Et tu m’as dit ne soit le premier recueil éblouissant de Selmy Accilien, je dois avouer qu’il est un sacré livre qui doit être lu et relu par tous les amants de la poésie.

J’ai aussi beaucoup adoré ma lecture des recueils Sur la tige de l’amour et Ti koze bò lanmè. Ils sont tous deux des recueils captivants.

Mais dans Et tu m’as dit, contrairement aux deux autres recueils, j’ai rencontré un authentique haïtien, un poète qui traduit les blessures de sa terre natale:

Dieu des îles

Béni sois-tu

Je relève les pauvres dans la poussière, dis-tu

Quand se relèvera l’île de sa poussière miséreuse ?[…]

Établis sur l’île

Ta paix, ta grâce et ton amour infini

Et tout ira bien

Invite la nation à suivre le soleil

Qui se marie avec la terre

La rosée avec l’aurore

Les brouillards avec les collines ondoyantes

Et tout ira bien.[…]

Un patriote qui prône l’amour :

Le temps entrera en lui-même

Pour transformer la haine en amour pur

Et il sera de bonne humeur

Quand il voit l’homme aimer l’homme

L’homme aimer la terre

L’homme aimer les arbres malgré la couleur

De leurs feuilles.

Et tu m’as dit est un recueil éblouissant que je recommande à tous.

Le charme que contient ce recueil, ses vers majestueux, ses images, ses comparaisons, les peurs et les regrets du poète font de lui un livre exceptionnel; un livre écrit par un magicien qui choisit ses mots doucement pour mieux apaiser la souffrance de son âme et inspirer confiance aux autres.

On se souviendra de tout

Même de rien

Du temps qui demande à l’île

D’oublier ses jours confus

À travers les vers de Et tu m’as dit, le poète nous rappelle que nous sommes encore un peuple. Un peuple qui mérite une chance chance de voir le jour, un peuple qui doit vivre comme tout autre peuple.

J’ai vu que la pluie tombera sur l’Ile

La grêle remplira les creux de la terre

Les animaux doux, fauves viendront de partout

Et les plantules se lèveront en abondance. […]

Selmy Accilien est incontestablement l’un des plus grands magiciens de mots de ma génération.

Je recommande vivement la lecture de Et tu m’as dit. C’est un recueil riche.

BRUNO Davastruc Jesan-David, écrivain-poète

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.