Des citoyens de la commune de Gros-Morne ont foulé le macadam hier mercredi pour dénoncer le retard dans la livraison des bâches (« Tant » en créole) pouvant les soulager aux averses qui s’abattent dans la commune.

Après le dernier séisme de magnitude 5.9 qui a frappé les communes de Gros-Morne, Terre-Neuve, Port-de-Paix, Plaisance et Pilate, laissant comme bilan négatif 17 morts, environ 400 blessés, 353 maisons détruites et 7,430 autres endommagées. Les habitants sinistrés se retrouvent actuellement dans une situation difficile au moment où les averses s’abattent sur plusieurs villes du pays.

Gros-Morne, commune très touchée par ce séisme se retrouve dans un délicat cas. Les citoyens sinistrés de cette commune dorment dans la rue à la belle étoile ou chez un voisin. Pendant ce temps, le gouvernement haïtien peine à résoudre au plus vite le vrai besoin de la population qui n’est pas une question de Kits alimentaires, mais plutôt des bâches et la réparation de leurs maisons détruites ou endommagées.

Une situation frustrante qui a suscité plus d’une centaine de gens à manifester dans plusieurs rues de la commune. Les protestataires ont dénoncé la situation critique qu’ils font face depuis le passage du séisme. Ils critiquent le gouvernement en place qui n’a posé aucune action concrète pour soulager les sinistrés.

Dimitry Charles

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.