Le Président de la république Jovenel Moïse a rencontré les représentants des trois pouvoirs de l’État ce mercredi 15 novembre 2017 au palais national. Autour du lancement des états-généraux sectoriels de la nation et le rétablissement des forces armées d’Haïti.

Cette rencontre qui s’était déroulée en présence notamment du premier ministre Jack Guy Lafontant,du président du sénat et de l’Assemblée nationale Youri Latortue, du président de la cour de cassation Jules Cantave, des présidents des commissions du sénat de la république et de la chambre des députés et des membres du conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) était l’occasion pour le chef de l’État de mettre l’accent sur les différentes consultations qu’il a déjà eu avec les différents secteurs relatives aux états-généraux, également la mise sur pied, le 18 novembre prochain d’un état-major intérimaire chargé de prendre les dispositions nécessaires pour le rétablissement des forces armées d’Haïti, selon le veut de la constitution.

Une demi-douzaine de projets de loi réglementant le fonctionnement des forces armées sera introduit au parlement, après l’installation de l’état-major avance le président de la république.

Les participants de la rencontre ont salué la démarche du président d’avoir pris la décision de s’asseoir avec les représentants des trois pouvoirs, en lui demandant de s’assurer que les états-généraux sectoriels de la nation soient bien préparés.
Sur la question du rétablissement des forces armées les participants ont fait voir au président la nécessité de doter l’institution militaire d’un cadre légal basé sur les vertus civique, professionnelles et le caractère apolitique.

Axée sur l’accompagnement du processus de développement,les nouvelles forces armées seront dotées de trois corps : génie militaire, médical et aviation a fait savoir le chef de l’État Jovenel Moïse.

Francky Belfort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.