Le gouvernement du Québec réserve 19,2 millions de dollars pour soutenir les médias écrits privés dans leur virage numérique.

 

La ministre de la Culture, Marie Montpetit, était à Trois-Rivières lundi matin afin d’expliquer le fonctionnement du programme d’aide totalisant 36,4 millions de dollars annoncé en mars 2017. Ce programme est réparti sur cinq ans.

«En moins d’une décennie, notre façon de s’informer a été complètement transformée. Notre gouvernement soutient les entreprises de presse pour qu’elles se développent. Nous voulons que nos médias prennent leur place dans de nouveaux marchés. Une presse indépendante et vigoureuse est essentielle pour toute société», a déclaré Mme Montpetit, bien au fait que le modèle traditionnel d’affaires ne tient plus la route en raison de la perte d’importants revenus publicitaires aux mains de géants du web que sont Facebook et Google.

Le programme de transformation numérique est divisé en deux volets. Le premier prévoit soutenir les entreprises ayant besoin d’un diagnostic, d’une planification stratégique ou d’une étude de positionnement. Le deuxième fonctionnera par appel de projets et soutiendra une entreprise qui désire acquérir ou développer des outils et mettre en place de nouvelles approches de création et de diffusion de contenus journalistique.

Le programme gouvernemental prévoit soutenir une entreprise de presse privée jusqu’à 50 % du coût d’investissement par projet, pour un maximum de 400 000 $. Le premier appel de projets pour les entreprises privées commence le 4 décembre et se termine le 15 janvier. Un deuxième appel de projets devrait être lancé au printemps 2018.

La répartition de l’enveloppe de 19,2 millions de dollars entre les deux volets n’est pas précisée par Québec. Selon le gouvernement, le Québec regroupe quelque 200 journaux écrits privés. C’est la première fois que le gouvernement québécois vient en aide aux entreprises de presse écrite de propriété privée.

Le programme d’aide à la presse écrite prévoit aussi un soutien bonifié aux médias communautaires. Cette aide supplémentaire est de 5,2 millions de dollars. Elle servira à stimuler la production et la diffusion de l’information de proximité. Quelque 156 médias communautaires sont répertoriés au Québec.

Le budget de 36,4 millions de dollars est complété par un soutien transitoire de 12 millions de dollars pour aider les entreprises de la presse écrite à respecter leurs obligations concernant le recyclage de papier.

Selon la ministre Montpetit, il n’est pas exclu que le gouvernement du Québec bonifie son aide aux médias écrits dans les mois à venir. Elle confirme que des discussions auront bientôt lieu avec le gouvernement fédéral à ce sujet.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.