Les sénateurs de l’Opposition lancent une mobilisation contre la résolution du Sénat transférant le rapport Pétrocaribe à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA).

Le président de la commission spéciale d’enquête sur la gestion des fonds de Pétrocaribe, Evaliere Beuplan, a dénoncé le président du Sénat, Joseph Lambert et la majorité qui ont réalisé une séance à l’insu des sénateurs de l’opposition. Il a fait valoir que pour être valide la séance plénière devrait être réalisée avec la participation des commissaires.

Il conteste la légalité de la séance arguant que l’assemblée avait pris acte de la convocation de la séance en continuation pour le mardi 6 février 2018. On ne peut avoir deux séances un même jour, a fait valoir M. Beauplan.

Il promet de poursuivre la lutte en présentant aux journalistes des documents audiovisuels confirmant la dilapidation des fonds de Pétrocaribe.

M. Beauplan envisage de soumettre ce dossier de lutte contre la corruption aux institutions internationales.

De plus, les sénateurs de l’opposition ont fait valoir que le dossier a été transmis illégalement à la Cour des Comptes arguant que c’est la Cour qui doit enquêter pour le Sénat et non l’inverse. Il soulignent que le président de la Cour des Comptes n’a pas autorité morale pour enquêter sur le dossier puisqu’il est lui même indexé dans le rapport de la commission spéciale parlementaire.

Le sénateur Jean Mary Salomon promet d’intenter une action auprès de la Cour de Cassation pour réclamer la nullité de la résolution du Sénat relative au dossier Pétrocaribe.

Les parlementaires de l’opposition appellent également à la mobilisation de la population pour faire obstacle à la tentative de l’Exécutif et de la majorité au Sénat d’enterrer le rapport Pétrocaribe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.