Port-au-Prince, le 13 Fevrier 2018

Note du secteur démocratique et populaire

Le secteur démocratique et populaire, par cette présente, tient à apporter son point de vue sur trois (3) faits marquants l’actualités:

Sur l’incendie du marché Hyppolite

Le secteur s’empresse pour apporter son soutien inconditionnel aux victimes du marché « en fer » et condamne énergiquement cet acte de vandalisme, qui est un de trop. Pendant que les dirigeants se livrent aux activités carnavalesques, le peuple est livré à lui-même. En ce sens, le secteur demande au gouvernement par le biais de son Ministre de la Justice et de son chef de parquet, de rechercher rapidement les coupables afin que la justice puisse prendre les sanctions qui s’imposent contre eux.

Sur les activités carnavalesques

Durant la période pré-carnavalesque, le secteur démocratique, en bon observateur, avait entendu la voix du peuple qui condamnait certaines pratiques malsaines. Gonaives, Jacmel avaient donné le ton et le pays tout d’un coup parlait le même langage. Ainsi, toujours respectueux des principes démocratiques et fidèle à ce dicton « Vox Dei, Vox Populi », le secteur avait fixé sa position sur la déchéance de la société et sur la dépatrimonialisation de la plus grande manifestation culturelle du pays.

Le secteur condamne avec véhémence cette dénaturation du carnaval qui semble marquer, avec tant d’autres faits, la fin de ce système pourri. Le secteur lance donc un appel à la jeunesse ainsi que toutes les autres forces vives du pays afin de jouer leur rôle pour la renaissance de notre Haiti chérie.

Le secteur tient à féliciter également une série de groupes musicaux et d’artistes pour la qualité et profondeur de leurs meringues. On peut citer entre autres: BIC, Guerchang Bastia, Brothers Posse, JACKITO, la bande « Patikoul » ainsi que le jeune Roody Roodboy qui a lancé un message aux dirigeants et à l’opposition. Le secteur a pris note de ce message et compte travailler pour une amélioration efficace et efficiente.

Sur le déroulement du Carnaval

Le secteur démocratique et populaire, félicite les groupes qui ont véhiculé un message positif durant les deux (2) jours et condamne du même coup les forfaits du groupe Sweet Micky mené par la bande à Michel Martelly. Avec l’égout qui lui sert de bouche, ce chanteur n’a pas manqué de faire dégager l’odeur de sa bouche tout au long du parcours au Champ de Mars durant ces deux jours, et ce, devant les regards complices d’un comité soumis.

Le secteur condamne entre autres les faiblesses relevées du côté de l’organisation du Carnaval et la politisation de l’évènement par le pouvoir.

Pour finir, le secteur lance un appel de non participation aux activités du troisième jours gras au groupe Brothers Posse mené par le chanteur de renom Don Kato, actuellement Sénateur de la République. Tout en félicitant le groupe ainsi que le Chanteur engagé Don Kato, le secteur demande aux musiciens du groupe de faire preuve de clairvoyance afin d’évincer un complot qui est entrain de manigancer par les sbires du pouvoir. La sécurité du Sénateur n’est pas garantie et le comité n’est pas fiable.

Ann sonje lanmò Père Simoly, Konprann moun ki vle!

Pour authentification:

Me. André Michel, Ing. Marjorie Michel, Dr. Shiler Louidor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.