Sur le papier, ce Cleveland-Oklahoma City à la Q Arena avait tout d’un choc. Il a tourné à l’humiliation pour les Cavaliers, de nouveau corrigés (148-124), mais cette fois devant leur public, et ce une semaine après avoir enregistré leur plus lourde fessée de la saison, à Toronto face aux Raptors (133-99).

Une déculottée par 34 points d’écart, certes, légèrement plus cinglante sur le plan comptable (-26) que cette déroute de samedi soir face à OKC. Mais au niveau de la production pure, LeBron James (18 points, 7 passes, 3 rebonds) et ses coéquipiers, qui avaient mis un terme jeudi face à Orlando à quatre revers de rang, ont rechuté et fait tout aussi pâle figure que le 12 janvier dernier au Canada. Complètement à côté de la plaque, le champion 2016 et finaliste 2017 n’a d’ailleurs jamais existé face au Thunder d’un Paul George déchaîné (36 points, 5 sur 11 à trois points) et qui a visiblement inspiré Carmelo Anthony (29 points, 10 rebonds), décidément en grande forme ces derniers temps.

Porté également par un Steven Adams monstrueux (25 points, 11 rebonds) et par la superstar maison Russell Westbrook, passé à un rebond d’un nouveau triple-double mais auteur d’un nombre de passes déroutant (23 points, 20 passes, 9 rebonds), le Thunder a fait boire la tasse toute la soirée à Cleveland, qui vient de perdre neuf fois sur ses douze derniers matchs, rien que ça. Au-delà d’avoir perdu la clé du succès, la franchise de l’Ohio inquiète un peu plus à chaque sortie. Sans les efforts d’Isaiah Thomas (24 points, 4 sur 8 à trois points), qui peut pourtant mieux faire, elle aurait même connu une débâcle historique à domicile. Après avoir encaissé 133 points face aux Raptors, Cleveland et son King, sans couronne samedi (il devra patienter avant d’atteindre les 30 000 points), ont touché le fond, avec cette fois un déficit de 148 points presque irréel. Toujours troisièmes à l’Est, les Cavaliers le doivent essentiellement à leur sursaut d’orgueil en début de saison après une entame déjà laborieuse. Car actuellement, les Cavs n’ont rien d’une équipe susceptible de jouer les premiers rôles. Et ils ne le méritent même pas.

NBA SAISON REGULIERE
Samedi 20 janvier 2018
Cleveland Cavaliers – Oklahoma City Thunder : 124-148
Atlanta Hawks – Chicago Bulls
Charlotte Hornets – Miami Heat
New Orleans Pelicans – Memphis Grizzlies
Philadelphia 76ers – Milwaukee Bucks
Houston Rockets – Golden State Warriors
Minnesota Timberwolves – Toronto Raptors
Utah Jazz – Los Angeles Clippers
Portland Trail Blazers – Dallas Mavericks,

s/TV5 Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.