L’Albinisme est une maladie génétique héritée des deux parents qui se produit dans le monde entier, indépendamment de l’origine ethnique ou du sexe.

 

Célébrons ensemble ce mercredi, la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme.

 

L’albinisme est une condition génétique rare, non contagieuse et héréditaire qui survient dans le monde entier, indépendamment de l’origine ethnique ou du sexe. Il résulte le plus souvent de l’absence de pigment mélanique dans les cheveux, la peau et les yeux (albinisme oculo-cutané), ce qui entraîne une vulnérabilité à l’exposition au soleil. L’albinisme est encore profondément méconnu, socialement et médicalement. L’apparence physique des personnes atteintes d’albinisme est souvent l’objet de croyances erronées et de mythes influencés par la superstition, qui favorisent leur marginalisation et leur exclusion sociale.

 

Les personnes atteintes d’albinisme constituent un groupe unique dont les problèmes de droits de l’homme sont généralement passés inaperçus pendant des siècles; le résultat étant profondément stigmatisé, la discrimination et la violence à leur encontre dans différents pays. La complexité et l’unicité de la condition signifient que leurs expériences touchent de manière significative et simultanée plusieurs questions relatives aux droits de l’homme, notamment la discrimination fondée sur la couleur, la discrimination fondée sur le handicap, les besoins spéciaux en termes d’accès à l’éducation et les normes de santé, les pratiques traditionnelles néfastes, la violence, y compris les meurtres et les attaques rituelles, le commerce et le trafic de parties du corps à des fins de sorcellerie, l’infanticide et l’abandon des enfants.

 

En créant ce mandat, le Conseil des droits de l’homme a réaffirmé que toute personne a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne et que nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Il a également rappelé l’universalité, l’indivisibilité, l’interdépendance et l’interdépendance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales et la nécessité de garantir aux personnes atteintes d’albinisme la pleine jouissance de leurs droits et libertés sans discrimination.

 

Par Robinson, JEROME

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.