Le Directeur du Département Hémisphère occidental du FMI, Alejandro Werner, a eu le week end écoulé une importante séance de travail avec le Président haïtien, Jovenel Moïse, le Ministre de l’Économie et des Finances, le Gouverneur de la Banque centrale autour de la stratégie de développement d’Haïti et de la poursuite de l’engagement avec le FMI. Le chef de la mission du FMI a paraphé un accord avec le gouvernement haïtien un SMP couvrant la période de mars à août 2018.

Le Gouvernement d’Haïti, sous la direction du Président Moïse et du Premier Ministre Lafontant, avec le soutien du Ministre des Finances et du Gouverneur de la Banque centrale (BRH), s’est engagé à mener des réformes économiques et structurelles pour promouvoir la croissance économique et la stabilité et réduire la pauvreté en Haïti. La Communauté internationale et les principaux donateurs se félicitent de la volonté du Gouvernement de mettre en œuvre des réformes pour assurer une croissance durable et inclusive.

Dans le cadre du SMP, la politique fiscale se concentrera sur la mobilisation des recettes et la rationalisation des dépenses courantes, afin de faire de la place pour des investissements publics critiques dans les infrastructures, la santé, l’éducation et les services sociaux. Cela comprendra des mesures visant à améliorer la perception et l’efficacité des impôts et à éliminer les subventions excessives, y compris sur le carburant. Selon le Directeur du Département Hémisphère occidental du FMI, d’autres réformes viseront à endiguer les pertes de la société publique d’électricité (EDH) qui ces dernières années ont représenté une part non négligeable du déficit public, en améliorant l’efficacité de la facturation et en réformant les pratiques contractuelles.

Les réformes fiscales visent également à accroître la transparence des comptes publics. Ces réformes doivent s’accompagner d’un ensemble substantiel de mesures d’atténuation visant à protéger les membres les plus vulnérables de la société, précise M. Werner.

L’accord a été conclu à la fin de la visite d’une équipe du Fonds Monétaire International (FMI) dirigée par Chris Walker. Du 20 au 25 février les experts du FMI ont eu des discussions avec les autorités haïtiennes sur un Programme contrôlé par le personnel du FMI « Staff-Monitored Program » (SMP).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.