Carrefour le 8 mars 2018

Ma lettre à Luco Désir
Par Joseph Débats Jr.

Cher Luco,

J’ai décidé de vous écrire, publiquement, pour balayer tous les mensonges que vous diffusez à radio éclair, station appartenant à Patrick Joseph, déjà incarcéré lui-même aux USA pour détournements abusifs de fonds de la Teleco, station confiée par la suite aux Viau, père puis fils.

Depuis Vision 2000, animateur de compas et propriétaire de Haïti marketing, vous ne faisiez que des affaires louches et omettiez systématiquement de respecter vos engagements, au point que Léopold Berlanger, face à l’avalanche de plaintes déposées quotidiennement contre les coups bas que vous infligiez à tort et à travers aux producteurs et autres organisateurs d’événements culturels, a du convoquer en urgence son conseil d’administration pour vous remercier rapidement du concours négatif, de la mauvaise image et de la réputation sulfureuse que vous jetiez sur la radio.

Telle la pluie de grenouilles des 7 plaies d’Egypte, à la recherche de notoriété, vous vous portez candidat à la présidence en 2017 pour sortir fièrement, sans aucune honte ni vergogne, bon dernier avec un score de 0.001 pour cent de l’électorat… Il paraît même que votre épouse vous avait identifié comme un fieffé menteur, un homme sans vision, puisqu’elle s’est bien gardée de vous appuyer dans vos démarches éhontées.

Après un très bref passage à radio télé zénith, au terme duquel Roro Nicolin, face aux menaces de la Justice et les attaques successives en diffamation, a du rapidement vous révoquer pour ne pas être éclaboussé par les scandales que vous déclenchiez…

Après cet échec cuisant, cette honte, cette humiliation sans nom, au lieu d’aller cuver dans un coin votre déculottée, sans aucune décence, vous avez cru de bon ton de contacter Mario Viau Jr, dit ti Mario, gérant à l’époque de Radio Signal FM, aux fins d’obtenir un petit job d’animateur politique (mon œil) à cette station.

Fidèle à votre image de menteur et de bonimenteur patenté, vous avez diffusé une information sur les ondes de signal relative au débarquement de la DEA à Caribbean Market : Fake News ! Et le grand patron de signal, Mario Viau père, ayant été contacté par les avocats de cette institution, a du rapidement vous flanquer son pied au cul pour ne pas perdre cette station dont l’image a été salie, traînée dans la boue, vilipendée par vos informations erronées, mensongères et fabriquées de toutes pièces par des rumeurs et autres messages glanés sur les réseaux sociaux.

Le 5 décembre 2016, professionnel de la diffamation, on vous retrouve devant le commissaire du Gouvernement, Me Danton Leger, au parquet du tribunal civil de Port-au-Prince, prévenu de diffamation contre Jean Marie Altema, DG du Conatel, que vous aviez faussement accusé d’avoir collecté 175,000 US de backchich pour renouveler illicitement un contrat entre l’État haïtien et une compagnie étrangère privée. Lors de cet épisode, vous avez du, plâtement, vous humilier et présenter vos excuses au DG du Conatel pour vous sauver de la honte de l’emprisonnement.

Aujourd’hui, inconsistant, sans attaches, balloté à droite et à gauche, vous voilà à votre ènième station… Vraisemblablement la dernière parce-qu’après, il ne vous reste plus que la rue … Pourtant, toujours avec votre vision de taupe, vous persistez et continuez à signer et patauger dans la désinformation et la bêtise…

Vous avez diffusé une dernière nouvelle concernant Guy Philippe, prétendant que plusieurs sénateurs et députés allaient être saisis par la DEA, dénoncés qu’ils étaient par l’ancien commandante. Encore une fake news outrageusement démentie par Patrick Gilles, coordonateur adjoint du FRN, qui a montré aux journalistes haïtiens des échanges sur what’sapp avec Guy Philippe, lequel a requis ses avocats de vous assigner en diffamation puisqu’il n’avait jamais, au grand jamais, tenu de semblables propos.

Luco Désir, prenez le temps de vous regarder dans un miroir pour contempler votre faciès et allez vous cacher ! Vous êtes laid !

Mais avant de vous clouer au pilori, je vais vous demander 3 choses simples que vous en pourrez pourtant pas faire :

1.- Regardez dans la boîte à gants du pick-up que vous conduisez et lisez à haute voix pour les auditeurs, le nom de son propriétaire !

2.- Présentez-nous la photocopie du chèque que vous auriez déposé chez le concessionnaire !

3.- Vous avez accusé Gisèle Lamothe, la mère de Laurent Lamothe, d’être une lesbienne, causant par ainsi un scandale sans précédent dans le monde de la communication en Haiti !

Quand vous arrêterez-vous ??? Ki lè wap suspan’n bay manti sou moun ???

Au fait, il est de notoriété publique que vous aviez touché $10,000.- pour fabriquer le faux passeport de François Sildor; et, au cas où vous prétendiez que je suis en train de mentir, je vous mets au défi de recevoir Carlos Lebon et Walson à votre émission pour les entendre sur ces infos.

Moi, je suis du sud héroïque profond, j’ai fait campagne pour Carlos Lebon, témoin de cette grande bataille contre Sildor parce-que nous pensions que c’était vrai, mais, en réalité, il s’agissait d’un faux grossier, monté par vous et Monsieur Jean-Pierre Bailly.

Ti Luco,

Pour votre défense et pour vous blanchir, n’oubliez surtout pas de satisfaire les 3 points précisés plus haut.

La presse haïtienne, après Jean Dominique, Ezequiel Abelard, et j’en passe… n’aurait jamais pensé tomber sur des mercenaires, usurpateurs de titres et de qualités, spécialistes en faux et fabricateurs de fausses nouvelles de votre acabi.

Taisez-vous, zipez la…! Et ce, sur le champ !

Autrement vous serez trainé, preuves à l’appui, devant le
Tribunal correctionnel pour faux et usage répétitif de faux conformément aux article 112 et suivants du code pénal et écroué derrière les barreaux où vous croupirez pendant plusieurs longues années.

Finalement, pour votre dernière édification : sachez que plusieurs grands ténors du micro font énormément d’efforts pour garder la dragée haute aux pourfendeurs de la presse (dont vous faites partie) et relever le niveau de l’information sérieuse dans ce pays.

Et soyez certains que seuls vos bavardages éhontés au micro seront en mesure de vous amener les 218 votes qui vous avaient soutenus lors des dernières élections.

Joseph Débats Jr.
Communicateur et militant politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.