Le Secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis d’Amérique ( Department of Homeland Security) a décidé, avec l’accord du Secrétaire d’État, qu’Haiti, Belize et Samoa, ne devraient plus être désignés comme pays admissibles parce qu’ils ne respectent pas les normes établies dans le règlement.

« Les ressortissants haïtiens qui demandent un visa H-2A (Travailleurs agricoles temporaires) et H-2B (Travailleurs temporaires non agricoles) présentent des taux de refus extrêmement élevés, et ceux qui ont obtenu un visa H-2A ou H-2B ont historiquement démontré des niveaux élevés de fraude et d’abus et et un taux élevé de dépassement des délais de leur admission H-2.

Haïti n’a montré aucune amélioration dans ces domaines, et le secrétaire à la Sécurité intérieure a décidé, avec l’accord du secrétaire d’État, que l’inscription d’Haïti sur les listes H-2A et H-2B de 2018 n’est plus dans l’intérêt des États-Unis, » précise le communiqué du Département de la Sécurité intérieure (DHS).

L’administration Trump supprime Haiti de la liste des 80 pays dont les citoyens peuvent obtenir des visas H-2A et H-2B, qui permet de travailler de façon saisonnière dans l’agriculture et autres industries aux Etats-Unis.

Selon l’agence Reuters, seulement quelques dizaines d’Haïtiens sont entrés aux Etats-Unis avec les types de visas concernés chaque année depuis qu’ils en ont reçu la permission sous l’administration Obama en 2012. « 65 Haïtiens sont entrés aux États-Unis avec un visa H-2A pour l’année 2016, selon les données du DHS, et 54 ont obtenu un visa H-2A entre mars et novembre 2017. Le nombre d’Haïtiens admis en 2016 pour les visas H-2B, pour effectuer du travail saisonnier non agricole, était plus de zéro mais trop faible pour être déclaré, selon le DHS. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.