Selon la constitution haïtienne du 29 Mars 1987 amendée le 9 Mai 2011 dans son article 95-1, le sénat de la République siège en permanence, pas de vacances pour les sénateurs. Or depuis quelques semaines, le sénat haïtien fait face à une grave difficulté où aucune séance n’est tenue en raison des absences répétés des sénateurs.

Le sénateur Jean Renel Sénatus se dit préoccupé par cette situation. Intervenant sur les ondes de radio Vision 2000 ce jeudi 11 octobre, le parlementaire rapporte qu’il est quasiment difficile ces derniers jours de tenir une séance plénière au grand corps.

L’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince a déploré ardemment le comportement de certains de ces collègues qui seraient déjà en campagne électorale dans leur département respectif alors que les élections sont programmées à octobre 2019. De surcroît, Jean Renel Sénatus, critique le manque de leadership de l’actuel bureau du sénat présidé par le sénateur du Sud-est, Joseph Lambert.

La dernière séance tenue au grands corps remonte au 14 septembre 2018 le jour de la présentation de l’énoncé de la politique générale du premier ministre nommé, le notaire Jean-Henry Céant. Si on prend en compte la vacance des députés et les fuites successives des sénateurs, on pourrait tout simplement dire qu’on a un parlement dysfonctionnel.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.