Le Président du Sénat et de l’assemblée nationale Carl Murat Cantave exprime ses préoccupations face à la situation du pays suite aux deux journées de manifestations organisées à travers le territoire national par le secteur démocratique et populaire, les jeudi 07 et vendredi 08 février 2019 pour exiger toute la lumière sur le fond pétrocaribe et le départ du Chef de l’État Jovenel Moïse.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le Président du grand corps appelle le gouvernement à assumer sa responsabilité face aux problèmes et aux défis de l’heure.

Le peuple souverain a le droit de manifester contre les maux du pays, affirme t-il. Toutefois, il en appelle à l’organisation des manifestations pacifique selon les prescrits de la constitution. Car souligne t-il, la violence engendrait les pires dérives dont la république d’Haïti serait la première victime.

Le Sénateur Cantave invite l’institution Policière à faire preuve de professionnalisme, à se démarquer de toutes formes de violences qui peuvent engendrer des victimes au sein de la population civile.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.