Préoccupé par la situation sociale et politique navrante dans laquelle est plongée le pays depuis environ une semaine, le Mouvement pour l’Avancement de la Démocratie en Haïti invite les protagonistes de la crise au dialogue en vue d’arriver à la signature d’un pacte de gouvernabilité pour sortir le pays du chaos.

Dans un communiqué, portant la signature de Pedrica Saint Jean et Bateau Junior, respectivement Présidente et Secrétaire général, le MADH déplore le comportement d’extrême du Chef de l’État et de l’opposition démocratique qui veulent étrangler la population au profit de leurs intérêts personnels et mesquins.

Le MADH critique le Chef de l’État Jovenel Moïse qui depuis son arrivée au pouvoir le 7 février 2017 ne cesse de faire des promesses fallacieuses à l’endroit des couches sociales les plus vulnérables de la population pourtant leurs conditions de vie deviennent plus difficile chaque jour. Alors que, les intérêts économiques de certains groupes aisés du pays ont atteint le summum de leur satisfaction proportionnellement à leur degré d’investissement dans sa campagne électorale.

Il en veut pour preuve, la décision d’ajouter 15 gourdes sur le salaire minimum des ouvriers en octobre 2018; le budget 2017-2018; la montée du prix des produits pétroliers et la dévaluation de la gourde par rapport au dollar américain.

D’un autre côté, le MADH critique également l’opposition démocratique qui entend imposer leur volonté aux autres secteurs de la société, encourageant des manifestations populaires entachées de violences des scènes de pillages des biens privés, ce, dans le but de défendre leurs intérêts politiques personnels et mesquins au nom d’un soit disant sauvetage national.

S’il admet que le Président Jovenel Moïse n’avait pas compris l’opportunité que lui ont offert les événements du 6, 7 juillet, du 17 octobre et du 18 novembre 2018 d’entamer le dialogue tant attendu, le dialogue constructif. Le MADH dit croire fermement que toute solution à la crise profonde que traverse le pays devra passer par la concertation de toutes les forces vives. Rappellant qu’aucune solution cosmétique ne pourra sortir Haïti de la crise aiguë dont il est l’objet.

Le MADH lance un appel au calme, à la sérénité et au dialogue pour éviter qu’Haïti sombre davantage dans l’anarchisme.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.