Opposés au régime mené au Vénézuela par le président Nicolas Maduro investi ce jeudi 10 janvier 2019 pour un deuxième mandat de 6 ans mais désapprouvé par un groupe de 19 pays membres de l’OEA dont Haïti, les États-Unis d’Amérique ont exprimé par le biais de son secrétaire d’Etat d’Etat Michael R. Pompeo ses supports à l’assemblée nationale du Vénézuela, nettement en opposition avec le régime instauré.

Dans une note publiée hier jeudi sur le compte Twitter officiel de l’ambassade américaine en Haïti après le vote de la résolution adoptée par les pays de ne pas reconnaître la légitimité du président Maduro, le secrétaire d’état américain s’est montré pour une nouvelle fois, le refus de l’État fédéral de reconnaître le régime de Nicolas Maduro. Selon lui, le moment est venu pour que le Vénézuela prenne le chemin d’un processus de transition en organisant des élections libres et démocratiques.

« Nous réaffirmons aujourd’hui notre soutien à l’Assemblée nationale du Venezuela, le seul organe légitime du gouvernement dûment élu par le peuple vénézuélien. Il est temps que le Venezuela entame un processus de transition permettant de rétablir l’ordre constitutionnel et démocratique en organisant des élections libres et équitables respectant la volonté du peuple vénézuélien. » Lance Michael Pompeo

Selon le secrétaire d’état américain, le gouvernement des États-Unis continueront à mettre toute sa puissance économique et diplomatique en branle pour exercer des pressions dans le but de rétablir la vie démocratique dans un pays qui est en proie à de sérieuses difficultés économiques depuis quelques années
« Les États-Unis condamnent l’usurpation illégitime du pouvoir par Maduro aujourd’hui à la suite des élections entachées d’irrégularités et d’injustice qu’il a imposées au peuple vénézuélien le 20 mai 2018. Les États-Unis réaffirment leur soutien sans faille au peuple vénézuélien et continueront à mettre toute la puissance économique et diplomatique américaine dans la balance afin de faire pression en vue du rétablissement de la démocratie au Venezuela. »

Le secrétaire d’État américain exhorte au peuple vénézuélien de faire un choix pour que le pays puisse sortir de ce chaos et de rétablir une vie normale, cesser la répression et la corruption. Selon lui, le moment est venu de convaincre la dictature de Nicolas Maduro qu’il est temps de rétablir la démocratie au pays. « Il est temps que les dirigeants vénézuéliens fassent un choix. Nous demandons instamment à ceux qui soutiennent ce régime, des employés ordinaires dont la subsistance dépend des subventions alimentaires, aux forces de sécurité vénézuéliennes qui ont prêté serment de défendre la constitution, de cesser de permettre la répression et la corruption, et de collaborer avec l’Assemblée nationale et son dirigeant dûment élu, Juan Guaido, conformément à votre constitution et en vue d’un retour pacifique à la démocratie. Le peuple vénézuélien et la communauté internationale se souviendront de vos actes et les jugeront. Le moment est venu de convaincre la dictature de Maduro qu’il est temps de rétablir la démocratie au Venezuela. » a écrit, Michael Pompeoo.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.