Le mauvais comportement se suive et se ressemble pour le premier citoyen de la commune de Petit-Goâve, Jean Samson Limongy qui une nouvelle fois a pointé son arme hier lundi sur un employé de la mairie.Il a déjà produit cet acte le 2 février dernier lors d’une altercation avec un marchand devant le lycée Faustin Soulouque.

Pour affirmer son autorité dans la ville, le maire a récidivé hier lundi, et c’est le citoyen Charles Bonhomme, un employé de la voirie qui était venu réclamer le paiement de ses 12 mois d’arriérés de salaire qui a subi ce comportement malhonnête de la part du maire.

Offusqué, le maire a pointé son revolver sur le citoyen en lui disant: 《dégage d’ici! Laisse la galerie》.rapporte le citoyen victime.

Pour protester contre ce mauvais comportement, un groupe d’employés en signe de solidarité au citoyen Charles Bonhomme a observé un arrêt de travail, et exige la destitution du maire qui est élu par la population lors des dernières élections municipales.

Le maire Limongy doit savoir que c’est pas son arme qui va lui procurer le respect qu’il cherche envers les employés ou la population. Vous devez être un exemple pour votre population cher maire. A quoi bon de pointer une arme sur un citoyen qui n’est pas armée? Qui veut le respect c’est le procure.

Dimitry Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.