Lundi 19 février, les employés du service Voirie de la Mairie de Petit-Goâve ont dénoncé et condamné l’action du Maire de Petit-Goâve, Jean Samson Limongy qui a braqué son revolver sur Charles Bonhomme, un employé de la voirie…

L’incident s’est produit lundi matin aux environs de 8h00 a.m. lorsque que Charles Bonhomme est venu réclamer de la Mairie le paiement de ses 12 mois d’arriérés de salaire..

« J’ai réclamé mon dû… Le Maire Limongy s’est emporté contre moi. Il a pointé son arme vers moi en disant : dégage d’ici ! Laisse la galerie ! » a témoigné l’employé Bonhomme…

En signe de solidarité, un groupe d’employés de la voirie a observé un arrêt de travail tout en réclamant la fermeture de la Mairie et la destitution du Maire. Par ailleurs, ils exigent l’intervention du Ministère de l’intérieur dans cette affaires et le paiement intégral des arriérés de salaire…

Rappelons que c’est la deuxième fois ce mois-ci, que le Maire Limongy sort son arme et menace un citoyen pour affirmer son autorité. Le premier incident s’est produit le 2 février dernier, devant la barrière Lycée Faustin Soulouque de Petit-Goâve lors d’une altercation avec un marchand.

 

Guyto Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.