Durant l’année fiscale américaine 2017-2018, 10,558 haïtiens ayant obtenu un VISA ou un permis de séjour pour les États-Unis, ne sont jamais retournés en Haïti et sont restés vivre illégalement sur le territoire américain, a révélé le Département américain de la Sécurité Intérieure (DHS) dans son rapport annuel publié cette semaine.



Dans ce rapport le DHS dresse une liste d’une quinzaine de pays dont certains de leurs citoyens violent les lois migratoires américaines en restant illégalement sans autorisation aux États-Unis au terme de leur permis de séjour ou VISA, soit au total plus de 256,000 ressortissants (hors Mexique et Canada) seulement pour les 15 pays de cette liste.



Pour l’année fiscale concernée, tout pays confondu le rapport mentionne 628, 799 personnes en situations illégales (avec des visas expirés) soit une baisse de 1.25% par rapport à l’exercice fiscal précédent.



Dans cette liste dominée par le Brésil (33,759 ressortissants), Haïti occupe le 12 place (10,558) 2 places derrière la République Dominicaine (11,349).



Helonie Lucien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.