La Direction Générale des Migrations (DGM) a indiqué que 15,778 haïtiens en situation migratoire irrégulière en République dominicaine ont été déportés ou refoulés en Haïti au cours du mois de janvier 2018.
Selon le rapport statistique de la DGM, sur ce nombre 10,218 ont été refoulés à la frontière alors qu’ils tentaient d’entrer illégalement sur le territoire dominicain alors que 5,560 haïtiens en situation migratoire irrégulière ont été déportés après avoir été arrêtés lors de diverses opérations de contrôle à travers le pays durant le mois de janvier 

En ce qui concerne les mouvements migratoires le long de la frontière terrestre, la DGM indique avoir enregistré 26,741 entrées et 18,387 sorties, principalement par le poste frontalier de Jimaní, où le plus grand flux de personnes a été rapporté, suivi par Dajabón, Elías Piña et Pedernales.

Le Lieutenant Général Máximo William Muñoz Delgado, Directeur Général de la DGM a informé que durant l’année 2018, il continuera de renforcer les actions et mesure pour garder le contrôle de l’entrée et la sortie des haïtiens et des autres étrangers sur le territoire dominicain conformément à la Loi Générale des Migrations.
Helonie Lucien
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.