Le Député de la troisième circonscription de Port-au-Prince, élu sous la bannière de Fanmi Lavalas Printemps Bélizaire veut passer de la parole aux actes dans le dossier lui opposant avec le Président du Sénat Joseph Lambert. En lui accordant un délai d’un (1) jour franc pour lui présenter des excuses publiques.

Printemps Bélizaire qui qualifie de diffamation les propos tenus contre sa personne par Joseph Lambert dans les médias et lors d’une séance de travail avec le CSPN au mois de décembre 2018 selon lesquels, il aurait facilité le chef de gang Anel ainsi connu à s’échapper grâce à son véhicule de plaque officielle lors d’une opération policière à village de dieu a sommé le Président de l’assemblée nationale.

Passer ce délai et en cas de refus du Sénateur Joseph Lambert d’obtempérer à la sommation, le Député printemps Bélizaire intentera une action en justice contre lui par devant le tribunal correctionnel pour des faits attentatoires à son honneur et à sa considération, ce, avec les conséquences de droit, lit-on dans la requête signifiée par le huissier du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Lafond Frantz.

Rappelons qu’au mois de décembre 2018, un groupe de cinq députés de l’opposition en signe de solidarité avait adressé une correspondance au président du Sénat et de l’assemblée nationale Joseph Lambert pour lui exiger de présenter des excuses publiques à leur collègue Bélizaire et à la chambre des députés. Sous peine de ne plus pouvoir présider aucune séance en assemblée nationale. Une demande que l’élu du Sud-Est avait rejeté d’un revers de main.

Attendons voir le deuxième lundi de Janvier de 2019 pour constater si les députés solidaires vont camper sur leur position.

 

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.