CP:Hector Retamal/AFP

Depuis l’intronisation de Sebastián Pinera à la magistrature de l’État suprême chilien, le flux des citoyens haïtiens qui se migrent vers le Chili a connu une baisse quasiment totale.

Selon les informations fournies par le ministère de l’intérieur chilien la semaine dernière, le nombre des arrivées des migrants haïtiens au Chili est passé de 113.548 en 2017 à 35.773 entre janvier et novembre 2018.
Toujours de l’avis du ministère, en janvier 2018, 15.000 haïtiens avaient foulé le sol chili tandis qu’en novembre dernier, seulement 44 migrants ont été répertoriés. Ceux qui montrent à claire l’impact des décisions prises par le gouvernement chilien.

Arrivé au pouvoir officiellement le 11 Mars 2018 à la suite de sa victoire des élections présidentielles de décembre 2017, le président chilien avait fait toute une série de recommandations légales aux migrants haïtiens désirant de visiter son pays. Selon les exigences faites par la nouvelle administration emmenée par l’homme d’affaires, pour qu’un migrant haïtien puisse visiter le pays chili, il lui faut nécessairement un visa consulaire de tourisme. Et depuis, l’arrivée des fils de la terre d’Haïti à l’autre bout du continent a connu une chute énorme.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.