Dans une note en date du 10 juillet, le parti politique Ayiti Kanpe a condamné les actes de pillage et d’atteinte à la propriété privée orchestrés par certains groupes qui ont profité des élans de protestation de la population contre une augmentation des prix de l’essence.

Le parti que dirige l’ancien candidat à la Présidence, Harry Bretous dit déplorer fermement la gestion fantaisiste des affaires de la République par le pouvoir politique actuel qui, selon lui, a conduit le pays aux événements catastrophiques des 6 et 7 Juillet derniers.

En substance, Ayiti Kanpe réclame la démission de tous ceux qui ont failli à leur mission et en particulier celle du chef du Gouvernement et la révocation de l’état-major de la police pour son inaction suspecte et inacceptable.

 »Le parti réprouve la passivité du président de la République et ses tergiversations au cours de cette crise qui ne saurait durer, car elle met en péril la stabilité de la nation et aggrave la misère dans laquelle croupit la grande majorité de la population haitienne », écrit Harry Bretous.

Plus loin, Ayiti Kanpe dit croire que l’heure est grave et recommande donc la tenue immédiate de consultations avec tous les secteurs organisés de la vie nationale pour arriver à un vrai pacte de gouvernabilité.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.