La commission interministérielle chargée d’assister les commerçants et les commerçantes victimes de l’incendie au Marché en fer, a débuté avec la distribution de l’aide ce jeudi. Plus d’une cinquantaine de victimes, dont des femmes pour la plupart, ont reçu, ce jeudi, une aide financière, assortie d’une aide alimentaire. La séance de distribution a été effectuée au local de la Primature. Selon la ministre des Affaires sociales et du Travail, Stéphanie Auguste, ce premier geste cible 200 commerçants qui figurent sur une liste partielle de victimes dressée par la commission. 
« Plusieurs commerçants nous ont fourni des listes, en plus de la liste soumise par la Digicel. A travers ces documents, nous avons choisi 200 victimes de manière symbolique. Nous savons très bien qu’il n’y a pas que 200 victimes. Nos équipes travaillent encore sur le terrain afin de les identifier toutes, ce qui nous permettra d’atteindre tous les concernés », a-t-elle précisé. L’ONA et la CAS ont permis à la commission d’assister les victimes.
Selon le directeur de la Caisse d’assistance sociale (CAS), Woodly Simon, chaque bénéficiaire reçoit un chèque de 20 000 gourdes de l’ONA et un kit alimentaire évalué à 10 000 gourdes de la CAS. Le directeur de la CAS souligne que l’allocation fournie aux victimes s’étendra sur plusieurs mois.
Plusieurs de ces marchands n’ont pas caché leur satisfaction devant l’engagement du Gouvernement qui, contrairement à des situations semblables dans le passés sous les gouvernements précédents, n’a pas pris trop de temps pour réagir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.