Port-au-Prince, vandredi 13 juillet 2018, suite aux événements survenus dans le pays le weekend écoulé, le premier ministre Jack Guy Lafontant est l’objet de beaucoup de critique, de plus en plus voix s’élèvent pour réclamer son départ.

Alors que les députés se préparent à reprendre ce samedi 14 juillet, la séance d’interpellation du 28 juin dernier mis en continuation.
C’est le tour des sénateurs de la république de se désolidariser avec le gouvernement.
Dans une correspondance signée par 17 sénateurs adressée au président du sénat Joseph Lambert, les pairs conscrits demandent à l’élu du Sud-Est président du sénat de notifier le premier ministre qu’ils ont décidé de l’interpeller avec le gouvernement. Selon eux, le gouvernement n’a plus leur confiance.

Cette décision d’interpeller le premier ministre et le gouvernement arrive quelques jours après que des actes de pillages, de vandalisme ont été enregistré dans la région métropolitaine. Suite à la décision du gouvernement d’ajuster le prix de l’essence à la pompe, ce qui a soulevé la colère de la population.

Francky Belfort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.