Lors de la séance du 31 janvier 2018 sur l’analyse du rapport sur la gestion des fonds de Pétrocaribe, le sénateur Youri Latortue et plusieurs de ses collègues ont insisté sur la nécessité d’approfondir les investigations sur la gestion des fonds de Pétrocaribe.

M. Latortue, président de la commission éthique et anti corruption, révèle que certaines compagnies recevaient plus de 400 millions de dollars de carburant dans le cadre des fonds de Pétrocaribe. Cet aspect du dossier n’a pas été pris en compte par la commission éthique et anti corruption, déplore le sénateur Latortue.

Il juge qu’il s’agit d’une injustice puisque des petites compagnies qui n’ont eu que des ressources limitées ont été épinglées dans l’enquête. Il cite entre autre la compagnie du président Jovenel Moïse qui n’a eu des bénéfices de l’ordre de 30 000 gourdes.

De plus M. Latortue fait remarquer que contrairement aux insinuations il y avait un appel d’offre décroché par cette compagnie pour l’installation de lampadaires solaires.

C’est également l’avis du sénateur Carl Murat Cantave. Il fait remarquer dans le dossier de la compagnie du président Moïse, qu’il revenait aux fonctionnaires et officiels de solliciter l’avis de la Cour des Comptes et de la Commission Nationale sur les marchés publics.

De plus M. Cantave dénonce une certaine légèreté des membres de la commission qui n’ont pas analysé les divers types de tarifs des lampadaires.

Le sénateur Latortue et son collègue Cantave veulent que la lumière soit faite sur tous les fonds décaissés et qui n’ont pas été utilisés pour la construction d’infrastructures routières, sportives ou agricoles.

m. Latortue a laissé entendre que l’enquête a été réalisée sur 1.7 milliards de dollars dans le cadre des résolutions de Pétrocaribe. Ces fonds devront être remboursés par la nation, rappelle t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.