Le Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) a appris avec tristesse la nouvelle de la mort de l’Anthropologue de la Culture, Rachel Beauvoir-Dominique, fille du défunt Ati-National, Max Gesner Beauvoir. Son décès est survenu, le vendredi 5 janvier, à Carrefour, d’après ce qu’a appris le Ministère.

Toutes les profondes sympathies que cette note voudrait exprimer ne sauraient suffire à montrer toute la reconnaissance du Ministère envers l’engagement et la passion dont Rachel avait toujours fait montre au cours de ses différentes initiatives dans le secteur culturel haïtien.

En effet, la défunte a été très active dans le milieu académique et la vie culturelle du pays pour avoir d’une part, enseigné, pendant plusieurs années, à l’Université d’Etat d’Haïti et d’autre part, contribué à enrichir la littérature sur le Vodou Haïtien ou encore œuvré à la préservation des traditions culturelles d’Haïti.

La regrettée Manbo (Prêtresse Vodou) a fait des études en Anthropologie Culturelle aux Universités Tufts (Etats-Unis) et Oxford (Angleterre). Elle laisse derrière elle, entre autres, L’Ancienne Cathédrale de Port-au-Prince, _Savalou E (livre qu’elle co-écrit avec l’homme qu’elle a épousé, l’architecte Didier Dominique) pour lequel ils ont obtenu le Prix « Casa de las Americas » à la Havanne (Cuba).

Pour le titulaire du MCC, Limond Toussaint : « Avec le décès de Rachel Beauvoir-Dominique, la Culture Haïtienne vient de perdre une militante hors-norme ».

Pour son parcours magistral, son engagement à la cause de la Culture et son attachement aux valeurs et traditions haïtiennes, le Ministère de la Culture et de la Communication s’incline devant la disparition de l’anthropologue Rachel Beauvoir-Dominique et envoie ses plus sincères condoléances aux membres de sa famille, au secteur culturel, à la famille universitaire et aux proches et amis affectés par ce deuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.