Au cours des dernières années les Papes Benoit XVI et Francois ont manifesté leurs intérêts en faveur d’Haiti. Le président Jovenel Moïse a exprimé sa fierté après sa rencontre en tête à tête avec le Pape Francois le vendredi 26 janvier 2018. « Il faut savoir ce que cela veut dire d’aller rencontrer le pape. Ce n’est pas un personnage ordinaire comme nous tous », a laissé entendre M. Moïse.

« J’ai découvert que le Pape François connaît toutes les misères et douleurs que vit le monde », a expliqué M. Moïse président de la nation la plus pauvre de l’Amérique. Il considère sa rencontre avec le Pape comme l’une de plus importante qu’il a eu depuis son investiture.

Le président Moïse souhaite que cette rencontre conduise à un événement, la visite du Pape Francois en Haiti. « On a travaillé sur la date mais on n’a pas encore eu d’accord. Les autorités de l’église catholique en Haïti auront des pourparlers avec les autorités du Vatican afin de nous annoncer la date incessamment. Ce qui nous permettra de nous préparer en conséquence », a expliqué le chef d’état haïtien.

La seule visite d’un Pape en Haiti remonte à 1983. Sous la dictature de Jean Claude Duvalier, le Pape Jean Paul II avait lancé le processus de renforcement des liens entre le Vatican et Haiti.

En 2018 il s’agira également de renforcer les liens entre les deux états. Récemment le Pape Benoit XVI avait nommé le premier cardinal haïtien. Mgr. Chibly Langlois qui a eu plusieurs rencontres avec le président Moïse devra poursuivre les discussions relatives au renforcement de la coopération entre les deux états.

La forte progression des évangélistes dans plusieurs pays de la caraïbe notamment en Haiti inquiète le Vatican qui veut insuffler un nouvel élan au catholiques haïtiens.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.