L’histoire parle d’Haïti comme étant une ancienne colonie de la France. Elle raconte aussi l’indépendance d’Haïti depuis plus de deux siècles. La question qu’on doit se poser, vue le fonctionnement actuel du pays.Ne peut-on pas affirmer que Haiti est une colonie moderne?

Dans le temps de la colonie, les historiens nous parle d une société de classes, où il y avait les blancs comme des privilégiés, les affranchis et les esclaves. Aujourd’hui, on est en face de la même realité, mais sous une autre forme. On a une grande partie des grands fonctionnaires de l’Etat comme métropole avec la complicité de la communauté internationale. Le secteur privé des affaires comme la classe privilégie la classe moyenne et celle des pauvres comme la classe des esclaves. Juste à l’instar de l’ ancienne colonie.

Autrefois, la France, pays colonisateur, exploitait les richesses de l’île pour son abondance comme une puissance d’ europe. Aujourd’hui, on a la communauté internationale, la plupart de nos leaders politiques ainsi qu’une forte partie du secteur privé des affaires, qui s’accaparent des richesses du pays pour augmenter leurs fortunes ailleurs. Ils jouissent de tous les privilèges. Et dans cette nouvelle réalité, le véritable perdant c’est la classe moyenne et celle des pauvres. La métropole d’aujourd’hui à l’instar de celle d’hier a le contrôle de tout: « Les ports, aéroports etc… » Et elle est partout: »dans le secteur sportif, éducatif, environnemental, économique etc…  » Elle est sécurisée à tous les niveaux.

Pourtant la classe moyenne et celle des malheureux souffrent de l’insécurité et la division entre elles, causée par cette même métropole maquillée, tenant compte des differentes troubles que connait le pays. La métropole moderne est toujours protégée.

Pour jouer le jeu politique, la métropole crée des bouleversement afin de se substituer au véritable sauveur. L’exemple des marchés publiques, plus récemment la situation du marché Hyppolite, en est un exemple. La véritable victime, c’est toujours et encore la classe moyenne (classe des pauvres).Pourquoi les entreprises privées sont toujours protégées ? Est-ce-que l’on vit dans le même pays, mais avec des mesures de sécurité stables au nord et négligée au sud? On veut nous faire croire qu on est indepandant. »Une indépendance dans la dépendance, une liberté dans la misère, l’humiliation ». Quelles sont les caractéristiques de cette independance?

Oui les chaines physiques sont disparues, mais on se demande où est passée la mentalité de l’homme noir qui avait lutté pour briser les chaines dans nos pieds?

Tenant compte des conditions de vie misérables de la majorité de la population peut-on parler de liberté? Lorsque notre éducation, alimentation etc… dépend de l’Etranger, lorsqu’on subit des génocides de toutes sortes: « Génocide mentale, culturelle, religieuse de l’ haitien » ?

Enfin, nous avons le besoin d’un nouveau « Dessalines ». On a le besoin aussi d’un nouveau peuple pour conquérir une indépendance mentale. Si l’on ne prend pas en compte notre destin, si l’on continue à tolérer la métropole noire dirigée par les blancs, on subira la génocide physique à l’avenir, à l’instar indiens.

Edlis Elysée Journaliste

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.