La réalisatrice haïtienne Gessica Généus a reçu le Prix coup de cœur du Festival de films indépendants Black Movie à Genève pour son film documentaire Douvan jou ka levé (Le jour se lèvera). « Ce n’est pas évident qu’un film tourné entièrement en créole et en Haïti puisse recevoir un tel prix dans un festival où côtoient des films qui ont reçu des Lion d’or », dit-t-elle.

En dix jours, plus de 30, 000 personnes ont fréquenté la 19e édition du Festival de films indépendants Black Movie à Genève du 19 au 28 janvier 2018.

Mme Geneus souligne que le documentaire de 52 minutes retrace les relations difficiles entre les couches sociales et qui ont des répercussions malheureuses sur notre manière d’être.

Je suis née dans un quartier pauvre. Aujourd’hui, j’ai 31 ans, je suis comédienne et réalisatrice. En m’appuyant sur mon cheminement personnel, marqué par la maladie mentale de ma mère ( maladie qui selon elle est une malédiction du monde invisible ) et ma propre quête d’identité, je veux proposer un nouveau regard sur mon île natale et ses habitants, explique Mme Généus sur le site de présentation du documentaire.

En marge de la projection de son film, la réalisatrice a animé une table-ronde avec des doctorants et professeurs d’université sur la thématique : « Religion, causes et remèdes pour les maladies psychiques ou psychiatriques ».

C’est une bonne période pour la jeune réalisatrice qui a reçu, décembre 2017, le prix du meilleur documentaire de création au Festival du film documentaire de Saint-Louis, au Sénégal.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.