Selon un nouveau rapport publié par la banque mondiale, Haïti est devenu le 3e pays le plus urbanisé dans l’Amérique latine et des Caraïbes.

 

Si dans les années 50 , 90℅ de la population Haïtienne vivait en milieu rural , de nos jours , selon les statistiques on a 1 haïtien sur 2 qui se trouve dans les villes, celui ci a permis a Haïti 3e pays le plus urbanisé derrière le Trinidad et Tobago , le Mexique.

 

Cette urbanisation rapide et non organisée n’est pas sans conséquence, selon le rapport de la banque mondiale la croissance rapide des villes ne va pas de paire avec la croissance économique, ce qui devient tout le problème. L’urbanisation rapide et non organisé rend précaire les agglomérations.

 

La banque mondiale reconnaît le renforcement résiliente des villes et la mise en place des services de base.

 

Helonie Lucien

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.