Le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) représentant du pouvoir Judiciaire, a fixé sa position face à la fermeture forcée des portes du tribunal de première instance de Port-au-Prince.

Dans une note de presse portant la signature du Président Jules Cantave, le pouvoir judiciaire tient à rappeller à tout un chacun que la justice, étant un service public, ne peut pas être interrompu sous aucun prétexte. Il rappelle aussi que la liberté est un droit inaliénable dont dispose chaque individu, et qu’en vertu de ce principe, les justiciables ont le droit d’accès à la justice, comme service public, même sans recourir au service d’un avocat, en vertu de l’article 25.1 qui stipule :  » Nul ne peut être interrogé en l’absence d’un avocat ou d’un témoin de son choix. »

Par ailleurs, s’il admet que le droit de grève est reconnu par la constitution, les lois républicaines et les conventions légalement ratifiées par Haïti. Le pouvoir judiciaire croit cependant, que ce droit, aussi légitime qu’il soit doit s’exercer dans les limites pré-edictés par la loi, sans porter atteinte aux libertés individuelles, en particulier celui des justiciables de recourir à la justice sans l’assistance d’un avocat.

Le pouvoir judiciaire exhorte les autorités concernées par la question de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour la distribution de la justice au tribunal de première instance de Port-au-Prince.

En grève depuis plusieurs semaines, les avocats du barreau de Port-au-Prince réclament la mise en mouvement de l’action publique et mise en état des Policiers Wagner Thomas, Paulo Yvenel, Matador Jimmy et du directeur départemental de la Police de l’Ouest Berson Soljour, reprochés d’avoir agressés deux avocats dans l’enceinte du parquet. Dans leur ligne de mire les avocats exigent également la révocation du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Ocnam Clamé Daméus.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.