LE SCAN SPORT – Lionel Messi avait prolongé son contrat en novembre 2017. Le quotidien espagnol El Mundo annonce, ce vendredi 5 janvier, que la Pulga a imposé une clause de départ en cas d’indépendance de la Catalogne.

 

Lionel Messi prend ses précautions. D’après le quotidien espagnol El Mundo, la prolongation de contrat signée, en novembre dernier, par l’attaquant argentin, contient une condition assez surprenante. La situation politique en Espagne étant compliquée, la Pulga a imposé à son club une condition: si la Catalogne obtenait son indépendance, alors le quintuple Ballon d’Or resterait lié au Barça seulement si le club catalan a la possibilité de participer à un des quatre championnats majeurs européens (Bundesliga, Ligue 1, Premier League et Liga). Cette dernière possibilité étant exclue puisque la Loi du Sport en Espagne stipule que le Barça serait automatiquement exclu du championnat espagnol en cas d’indépendance de la Catalogne.

Le Président de la Ligue espagnole de football, Javier Tebas, s’était montré très clair en octobre dernier, suite au référendum catalan: «En cas d’indépendance de la Catalogne, les clubs catalans seraient expulsés des compétitions espagnoles. Il faut obéir au règlement. Il y a quelques mois je n’imaginais pas une Liga sans le Barça et l’Espanyol, mais maintenant malheureusement je vois ça comme une possibilité. Et je suis inquiet pour le Barça.» Dans le cas où Barcelone ne pourrait participer à des championnat européens cités plus haut, Messi serait libre et n’aurait pas à payer sa clause de rachat de 700 millions d’euros.

 

El Mundo ajoute également que durant les discussions pour sa prolongation de contrat, le prodige argentin avait fait part de ses inquiétudes concernant la situation politique en Catalogne. Ainsi, il a voulu parer à toute éventualité en imposant au FC Barcelone cette clause. Le vice-champion d’Espagne a accepté cette clause tenant compte du fait que l’indépendance de la Catalogne serait une modification substantielle du contrat et par conséquent, l’obligation de rester pour le numéro 10 disparaîtrait.

Le quotidien national espagnol indique aussi que le Barça payera une prime à la signature de 100 millions d’euros à son joueur à répartir sur les prochaines saisons. Cette somme, en plus de son salaire précédent, lui permet de percevoir 35 millions d’euros par an, sans compter les droits d’image.

S/sport24

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.