La majorité sénatoriale décide de rouvrir le débat sur le rapport Pétrocaribe. La décision a été adoptée lors d’une retraite des pères conscrits visant à trouver une solution à la crise au Grand Corps.

La résolution ayant permis le transfert du rapport de la commission spéciale d’enquête sur la gestion des fonds de Pétrocaribe à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), sera remise en débat. Il s’agissait de l’une des exigences des sénateurs modérés et de l’Opposition.

Les membres de la commission et les sénateurs modérés ont critiqué la résolution arguant qu’elle n’avait pas été adoptée lors d’une séance plénière régulière. Aucun membre de la commission n’avait pris part à la séance.

La décision des sénateurs de la majorité permet de relancer le débat sur la mauvaise gestion des fonds de Pétrocaribe au Parlement. Les sénateurs modérés et de l’opposition réclament que le Grand Corps se dessaisisse d’un dossier déjà traité par les autorités judiciaires.

Le président du Sénat Joseph Lambert espère que cette décision permettra de reprendre un fonctionnement régulier du Grand Corps. En raison du conflit sur le dossier Pétrocaribe, aucune séance plénière n’a pu être réalisée depuis plus de 45 jours.

En accédant aux revendications de leurs collègues modérés et de l’opposition les sénateurs de la majorité espèrent réaliser les séances indispensables pour la nomination des conseillers électoraux et le vote des projets de loi du gouvernement y compris le budget rectificatif.

10 sénateurs, dont les 4 membres du bloc de l’Opposition radicale, avaient boudé la retraite arguant qu’ils n’avaient pas été informés selon les canaux prévus par les règlements intérieurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.