La religion continue à être une force sociale significative Dans le Pays . Virtuellement l’ensemble de la population exprime une certaine forme de foi et le pays possède une diversité exceptionnelle de religions. En moyenne, une personne sur deux pense que la religion fait plus de mal que de bien. C’est la même proportion quand il s’agit de juger du rôle des pratiques religieuses dans le comportement moral des habitants d’un pays : à l’échelle mondiale certaine personne ne considère pas qu’il s’agisse d’un facteur déterminant.

 

Mais, malgré cela, ce phénomène reste peu connu et mal compris… De plus, le pays n’a pas ou n’a pas encore une seule histoire religieuse, il en a plusieurs… La politique et l’histoire ont jusqu’ici assuré qu’il n’y avait pas eu de réelle égalité entre les religions dans ce pays et qu’il n’y en a toujours pas.

 

Toutefois si la conversion constituerait un bouleversement unique et définitif faisant passer de la perdition au salut, On Pourrait constater qu’il y en a deux:
La première vague fut la conversion forcée. Pourchassés, attrapés, torturés et parfois tués, nos ancêtres ont subi la monstruosité des occidentaux venus par les cotes et des arabes venus du nord, les esclaves furent contraint de pratiquer la religion de leurs bourreaux (islam et christianisme), ceux qui résistaient étaient aussitôt tué.

 

La deuxième vague est la conversion par ignorance et aliénation : ignorant tout de leur culture, leur identité et leur passé, les Haïtiens embrassent la religion des bourreaux de leurs ancêtres. Lobotomisés par les médias et par leurs livres esclavagistes appelés abusivement livres « saints », ils rejettent entièrement leur patrimoine culturel et traditionnel… Ce type de conversion se poursuit encore de nos jours, et elle est pire que la première.

 

La religion reste un sujet complexe dans les Pays du sud A priori, elle n’impacte pas le comportement moral, elle ne rend pas meilleur, elle ne définit pas l’individu en tant que personne, elle fait même plus de mal que de bien.

Pierre Kevin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.