Port-au-Prince,Mardi 23 Janvier 2018: www.presslakay.net

Dans une note de la mairie de Port-au-Prince , il est mentionné que deux autres DJ vont devoir payer 50 mille gourdes à la mairie pour encore des mots malsains.
Cette même série de sanction sera aussi valide pour les groupes musicaux qui Se défileront au champ de mars les 11, 12 et 13 février prochain ?
Personne ne le sait !
Ce qui sur et certain , c’est que la mairie de la capitale Jusqu’à présent continue à faire son travail.

Au cour de cette deuxième dimanche pré carnavalesque à travers ses 3 postes médicaux elle a recensé un total de 32 cas blessures diverses.
Peu d’incidents graves ont été relevés outre les cas des blessés à l’arme blanche enregistrés au niveau des PMA, un bilan pour certaines personnes qui est un peu positif.

L’Administration Communale de Port-au-Prince profite de l’occasion pour souligner que Chaloska (DJ Bullet) et Bmix, ont été sanctionnés pour avoir proféré des propos malsains et irrévérencieux sur le parcours. Ils ont reçu une amende de Cinquante Mille (50.000) gourdes à acquitter avant leur prochaine sortie.

A rappeler que dans un contrat que les DJ ont signé avec l’administration communale que dirige M. Ralph Youri Chery, il est clair qu’ils n’ont aucun droit de jouer des musiques étrangères et prononcer des mots malsains.

Pierre Kevin

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.