Le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) rappelle que le délai accordé aux concernés pour mettre fin aux pratiques de sous-traitance des cours dans les écoles fondamentales publiques et les lycées est arrivé à expiration, à compter du 8 janvier 2018.

Ainsi, seuls les enseignants titulaires sont habilités à dispenser leurs cours dans les écoles nationales et/ou dans les lycées. En cas d’absences répétées sans justification, ils seront remplacés automatiquement, suivant les procédures établies.

Les directeurs d’établissements doivent veiller à la disponibilité permanente du cahier de présence (cahier de pointage) de tous les enseignants. Les autorités centrales du MENFP peuvent, à tout moment, effectuer des visites de supervision en vue de vérifier la conformité et la véracité des informations contenues dans lesdits cahiers.

Les responsables d’établissements scolaires, avec l’appui des inspecteurs, ont l’obligation de veiller à la pleine application de cette mesure. Tout contrevenant sera sanctionné suivant les règlements et la Loi régissant la matière.

Cette décision s’inscrit dans le cadre des dispositions visant à lutter contre les mauvaises pratiques dans le réseau des écoles du secteur public, à rationaliser la gestion des écoles publiques et à améliorer la gouvernance du secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.