Le Premier ministre, en sa qualité de président du Conseil Supérieur de la Police Nationale d’Haïti, rappelle au public en général, les propriétaires et chauffeurs ou conducteurs de véhicules en particulier, qu’entre autres dispositifs, l’éclairage, l’avertissement sonore et les vitres des véhicules sont strictement réglementés par le décret du 1er juin 2005 portant immatriculation et circulation des véhicules, constituant le Code de la route.

Le constat révèle la violation systématique des règles de la circulation les plus élémentaires entrainant ainsi des dérives et un désordre quasiment généralisé dans la circulation des véhicules. Ce qui expose chaque jour à des accidents graves causant ainsi la perte en vies humaines.

L’article 148 détermine les conditions d’éclairage requises et interdit que les feux éblouissent les autres usagers de la circulation. A l’alinéa 13, il est précisé qu’aucun feu ne doit être clignotant, à l’exception des indicateurs de direction. Enfin, à l’alinéa 18, il est indiqué que :  » le système d’éclairage devra permettre au chauffeur de se servir de trois catégories de lumière: Feux de position, feux de code ou de croisement, feux de route ou de croisière ».

L’article 152 du même décret dispose, concernant l’avertissement sonore:

Alinéa a): « Tout véhicule doit être muni au moins d’un appareil avertisseur sonore d’une puissance suffisante, sans des timbres, gongs, cloches, sirènes ou autre son strident pouvant causer des nuisances sonores. Ces avertisseurs doivent être entendus à environ vingt cinq (25) mètres.

Alinéa d): Il ne sera pas admis comme avertisseurs des trompes à sons multiples ou encore des sifflets.

Alinéa e): L’usage des sirènes est exclusivement réservé aux véhicules de la police, aux ambulances et aux véhicules du service d’incendie.

A l’article 154, il est disposé : »…Aucune matière opaque, aucun film autocollant ne doit être apposé sur les vitres et pare-brises du véhicule ».

En conséquence, les propriétaires et les chauffeurs ou conducteurs des véhicules sont invités à prendre en urgence toutes les mesures appropriées afin de régler l’éclairage, l’avertissement sonore et les pare-brises de leurs véhicules. Des instructions sont passées à la Police Nationale d’Haïti en vue d’apporter les redressements nécessaires à cet état de fait dommageable pour le pays et la population par l’application stricte du Code de la route.

​​​​​

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.