Les discussions à l’ouverture de la réunion semestrielle de la Caricom à Port-au-Prince ont porte sur : Trouver des moyens de financement des catastrophes naturelles qui permettront aux pays victimes d’accéder rapidement, au lendemain même des catastrophes, à des fonds de reconstruction grâce à des procédures abordables et efficaces, Les thématiques habituelles notamment sécurité, criminalité, langue, libre circulation des biens et des personnes… figurent aussi dans l’agenda de ces assises de deux jours.
 
Des délégations de 19 pays de la région participent , Port-au-Prince accueille lundi et mardi la réunion semestrielle de la Caricom. Les ministres du gouvernement, des directeurs générateurs et d’autres fonctionnaires de l’État ainsi que des membres du secteur privé ont marqué leur présence à l’ouverture de l’événement.
 
La première journée les discutions ont été porte sur les principaux problèmes liés à l’environnement, la sécurité, la criminalité, la lutte contre la corruption. Mais les sujets clé liés à l’intégration d’Haïti à l’organisme régional sont toujours dans l’agenda, notamment la libre circulation des biens et des personnes, l’adoption du créole et du français comme langues officielles, la mise en œuvre des dispositifs et des composantes du Marché et de l’économie uniques, le transport… Les autorités haïtiennes doivent débattre de ces questions pendant les deux jours des assises pour tenter d’avancer dans cette lente marche d’intégration. D’éventuels accords signés ou des solutions apportées à certains problèmes seront dévoilés ce mardi à la fin de l’événement. 
 
Les réunions se suivent et se ressemblent. Les discours aussi. Face à la lenteur enregistrée dans le processus d’intégration au sein de la Caricom, le chef de l’État promet un « rythme plus soutenu ». « L’intérêt bien compris du peuple haïtien commande que notre pays poursuive sur un rythme plus soutenu son processus d’intégration au sein de la Caricom, a assuré Jovenel Moïse. Pour ma part, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour imprimer agilité et vitesse à notre processus d’intégration. »
 
Helonie Lucien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.