Le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) a annoncé vendredi dernier le limoge de 7 juges des tribunaux de paix à la cour de cassation pour faute administrative grave. Ils sont Lamarre Bélizaire, Dieupie Eddy Chérubin, Frantz Badette, Rémy Buissereth, François Fouchard Bergrome, Calins Calixte et Sudler Sainterme.

Cette mesure de révocation à l’encontre de ces messieurs s’inscrit dans le cadre d’un processus enclenché pour certifier les magistrats assis et debout dignes d’évoluer dans le système, a indiqué Samuel Boucicaut, responsable de communication du CSPJ.

Les 7 juges en question vont devoir quitter la magistrature après les formalités administratives alors que 35 autres juges ont été certifiés sur la base de leurs honnêtetés pour servir la justice

Le processus de certification suit son chemin, dit maitre Boucicaut. Les dossiers d’au moins mille juges sont en attentes d’être étudiés et analysés. Pour l’instant, précise-t-on, tous les juges non encore certifiés par le CSPJ ont un statut provisoire.

A rappeler, qu’en octobre dernier, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Stanley Gaston, avait vertement critiqué le règne de la corruption dans la communauté des juges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.