Les victimes pourraient s’essouffler.

Le vendredi écoulé lors d’une visite à Pétion-ville dans la commune de Vivi Mitchel, le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, Max Rodolphe Saint-Albin escorté par le chef du parquet de Port-au-prince, Me Ocname Clamé Daméus, le président du Conseil Municipal de Pétion-ville Dominique Saint-Roc, le Secrétaire d’État à la Sécurité Publique Léon Ronsard Saint-Cyr, des adhérents de la Brigade d’Intervention Contre l’Insécurité Foncière (BRICIF) et certains cadres de la Police Nationale d’Haïti avaient participés à une importante intervention menant à l’appréhension de 14 personnes impliquées dans une affaire de spoliation, rapporte les autorités.

Ce coup de filet réussi s’inscrit dans le cadre des démarches visant à éradiquer ce phénomène qui ravageait certains particuliers qui ont dû lutter pendant de nombreuses années pour avoir à un lopin de terre. Mais, des individus avec des faux papiers en mains, alimentés par des agents corrompus du système judiciaire ont souvent intervenu dans le dessein de les désemparer de leurs possessions.

En droit, la spoliation c’est l’action de déposséder une personne d’un bien par violence ou par ruse.

Lors d’une allocution, le magistrat debout à la juridiction de Port-au-Prince et également le représentant de la société dans le système judiciaire haïtien, s’était saisi de l’opportunité pour inciter tous les souffre-douleurs des dénégations terriennes de chercher l’assistante et le bouclier de la PNH et de la justice haïtienne. Notifiant au passage qu’il agira contre tous les personnages (Juges, notaires, policiers ou autres) qui exécuteraient des jugements illégaux en faveur des personnes ayant participé dans un acte de spoliation.

Les autorités présentes sur les lieux avaient profité aussi pour fermer un chantier et séquestré un véhicule dont sa marque n’a pas été dévoilée.

 RICHEMOND Johnson Twitter : @richemond85

RICHEMOND Johnson / Intégration Presslakay
Janvier 2018
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.